Descartes et Pascal, lecteurs de Montaigne by Léon Brunschvicg

By Léon Brunschvicg

“ ...Chaque fois qu’il nous est arrivé de reprendre touch avec les Essais de Montaigne, nous inclinions à nous expliquer los angeles profonde amertume de leur accessory, dissimulée sous une affectation de nonchalance, par les malheurs d’une époque qui était dans notre memento los angeles plus sinistre de l’histoire du can pay. Les événements dont l. a. France est aujourd’hui l. a. victime devaient naturellement nous amener à chercher dans l. a. compagnie de Montaigne shelter et amitié. En interrogeant ainsi les Essais, en prolongeant notre méditation désolée, nous avons vu surgir, avec le spectacle d’un redressement brusque et overall, un motif puissant d’espoir et de confiance. l. a. fortune a donné à Montaigne les lecteurs les plus assidus et les plus fervents qu’auteur ait pu souhaiter : René DESCARTES et Blaise PASCAL. Tous deux l’ont incorporé à leur propre substance, impatients pourtant de lui répondre, et par là de mettre à l’abri de ses reviews inexorables les principes de leurs convictions. L’étude parallèle de leurs réponses, radicalement divergentes et en même temps étroitement solidaires l’une de l’autre, nous a semblé offrir une probability sérieuse de préciser les termes du problème auquel los angeles pensée française s’est attachée à l’issue du Moyen Âge et d’en définir les caractères essentiels...”

Show description

Read Online or Download Descartes et Pascal, lecteurs de Montaigne PDF

Best programming: programming languages books

JavaScript Bible, Fifth Edition

My fourth booklet. It explains a few issues in actual fact and choices up on information in tools and nomenclature which have been ignored of the others, making them complicated. The textual content, itself, is comparatively transparent, and there are strong indexes and lists.
Still, the writer makes assumptions of the reader's familiarity with coding, leaves the occasional logical stretch to be discovered. The examples aren't super consumer pleasant. it truly is thorough, might be an excessive amount of for a primary examine personal home page.

Sams teach yourself Windows Phone 7 game programming in 24 hours

Sams train your self home windows mobilephone 7 online game Programming in 24 Hours (11) via Harbour, Jonathan [Paperback (2011)]

Additional resources for Descartes et Pascal, lecteurs de Montaigne

Example text

Il s’agissait pour lui de calmer, sinon une tempête intérieure, du moins un remous, dont il s’est trouvé secoué à son étonnement lorsqu’il prit sa retraite dans la librairie de Montaigne : « L’âme qui n’a point de but établi, elle se perd... Mon esprit... faisant le cheval échappé, il se donne cent fois plus d’affaires à soi-même [p051] qu’il n’en prenait pour autrui ; et m’enfante tant de chimères et monstres fantasques les uns sur les autres, sans ordre et sans propos, que, pour en contempler à mon aise l’ineptie et l’étrangeté, j’ai commencé de les mettre en rôle, espérant avec le temps lui en faire honte à lui-même » (I, VIII, 37).

370). Ce qui mesure et ce qui est mesuré, l’âme et l’univers, sont également entraînés dans une course au néant sans trêve et sans retour : « Le monde n’est qu’une branloire pérenne... Je ne puis assurer mon objet... Je ne peins pas l’être. Je peins le passage, non un passage d’âge en autre, ou, comme dit le peuple, de sept ans en sept ans, mais de jour en jour, de minute et minute » (III, II, 27). Ainsi nous arrivera-t-il de nous refuser à nous-même dans les phrases dont nous sommes cependant le sujet : « Je fonds et échappe à moi...

J’eusse dit ses vérités à mon maître, et eusse contrôlé ses mœurs s’il eût voulu. J’eusse eu assez de fidélité de jugement et de liberté pour cela » (III, XIII, 397). Or, il est trop manifeste que les rois ne désirent ni ne souffrent « l’empêchement et la résistance », dont pourtant ils devraient demander « l’aumône... Concevez l’homme accompagné d’omnipotence, vous l’abîmez » (III, VII, 179). , 337), c’est assurément exposer ce qu’on prétendait sauver : « Toute personne d’honneur choisit de perdre plutôt son honneur que de perdre sa conscience » (II, XVI, 407).

Download PDF sample

Rated 4.96 of 5 – based on 42 votes